Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
jpspilbauer-brydemain.com

CHAMPS LIBRES: Rencontre avec une élue

27 Novembre 2015 , Rédigé par Daniel Albertelli Publié dans #CHAMPS LIBRES

Nous avons rencontré pour vous: Nathalie DELEPAULE, 1ère Adjointe au Maire et candidate aux élections régionales des 6 et 13 décembre 2015.

Ce qui frappe chez Nathalie, c’est d’abord la simplicité. C’est aussi une certaine réserve faite d’écoute et d’élégance, mais ne vous méprenez pas sur elle. Tout en étant profondément attachée aux valeurs de respect et de loyauté, elle avance avec détermination et ténacité, sans jamais se départir de cette élégance qui est la marque des femmes de caractère.

DA - Bonjour Nathalie, tu es engagée dans la vie municipale depuis 2001.Maintenant 1ère Adjointe au Maire, peux-tu nous parler un peu de toi et nous expliquer les raisons de ton engagement au sein de l’équipe municipale?

ND – Bonjour Daniel, entre Bry sur Marne et moi, c’est une belle histoire. Elle remonte à 1994 lorsque la boite d’architecture intérieure dans laquelle je travaillais, s’est installée sur le quai Ferber. Comme beaucoup d’entre nous alors, je suis tombée immédiatement sous son charme. A l’époque nous  habitions  à Montreuil, et pouvoir vivre dans  une ville à l’atmosphère si tranquille, si  proche de Paris semblait être  un rêve. Ce rêve est devenu réalité en 1997. Nos trois filles ont ainsi pu s’épanouir en y fréquentant écoles et collège. Elles gardent des souvenirs inaltérables sur ces longs moments de jeux avec les petits voisins, les visites au centre équestre, les cours de violons, les galas de  gymnastique et toute une multitude d’aventures. Ma fille ainée devenue maman d’un petit garçon, espère bien pouvoir lui faire vivre la même enfance.

En parallèle à ma vie de famille, j’ai eu la chance de pouvoir m’investir dans la vie de la ville grâce à Jean- Pierre SPILBAUER. C’est lui qui en 2001, m’a proposé de faire partie de son équipe.J’étais alors en position non éligible, aussi j’ai attendu 2002 pour les rejoindre en tant que Conseillère municipale.

Je suis devenue Adjointe aux affaires scolaires en 2004. C’est donc mon 3ème mandat et j’ai toujours la même motivation et la même envie d’être utile aussi bien à la collectivité qu’à l’ensemble des Bryards. Je trouve que nous formons une équipe d’élus très impliqués, nous travaillions  en transversalité et en bonne intelligence. Pour moi être élu c’est tout d’abord donner de son temps et de son énergie au service des gens, être à leur écoute et surtout chercher des solutions à chaque problème en essayant de trouver un bon compromis entre l’intérêt individuel et l’intérêt général.

DA - Quelques mots sur les dossiers et les projets dont tu t’occupes actuellement ?

ND - Le développement économique, les grands projets et l’urbanisme, sont mes trois principales délégations. Le développement économique est primordial pour notre commune, Bry ne doit pas être une ville dortoir. Nous cherchons à  avoir 1 emploi pour 1 actif bryard, ce qui n’est actuellement pas le cas. Il est donc important de conserver nos commerces et entreprises actuels et surtout d’en faire  venir d’autres. Avec Jean Pierre SPILBAUER nous cherchons à utiliser l’impulsion de L’INA et de  l’ancienne SFP pour intéresser des entreprises travaillant de près ou de loin dans le monde de l’image et de la formation aux techniques numériques appliquées aux métiers de la 3D. Cela nous prend énormément de temps mais cela en vaut vraiment la peine !!

Les grands projets sur lesquels nous travaillons et qui devraient voir le jour dans les prochaines années sont :

  • la réhabilitation de la salle Daguerre et du gymnase Bellan,
  • la création d’un nouveau gymnase et d’une salle culturelle sur le Parc des sports des Maisons Rouges
  • Quant au parc de Malestroit, il ouvrira ses portes en début du mois de décembre sous le nouveau nom du jardin Paul Berthet.

Nous avons adopté une démarche participative en totale concertation avec l’ensemble des élus pour définir ce que nous voulions exactement et comment nous imaginions le gymnase et la salle culturelle. Nous sommes  maintenant en phase d’études de faisabilité et ce,  en parallèle à la révision de notre PLU. C’est ce Plan Local d’Urbanisme, actuellement en cours d’élaboration qui nous permet de définir la ville de demain.

L’important pour l’équipe municipale, est de réussir à faire conserver à notre ville son cadre de vie actuel, tout en lui permettant une évolution nécessaire à la modernité et l’arrivée de la nouvelle gare Bry-Villiers-Champigny.

DA - Tu es candidate aux élections régionales sur la liste de Valérie PÉCRESSE pour le Val-de Marne.C'est un engagement considérable. Tu y songeais depuis longtemps, quelles sont tes motivations pour envisager pouvoir mener de front ces deux mandats si tu es élue?

ND - C’est vrai que je suis candidate aux élections régionale, mais c’est une chose que je n’avais  jamais envisagée, puisque pour moi comme pour beaucoup d’autres, Jean Pierre SPILBAUER  était le candidat incontestable et  idéal. Depuis 6 ans qu’il est Conseiller régional,  il connait parfaitement les dossiers et a beaucoup capitalisé sur la problématique des transports. Il s’est énormément investi et a incontestablement réussi à faire bouger les lignes sur quelques dossiers sensibles.Seulement voilà, en politique les décisions obéissent souvent à des logiques particulières et cela ne s’est pas passé comme nous l’imaginions.

C’est alors que l’on m’a proposé de figurer sur la liste d’union (LR-UDI-MoDem-PCD) de Valérie PECRESSE, conduite par Laurent LAFON pour le Val-de-Marne, en position éligible en cas de victoire. J’avoue que sur l’instant j’ai été très étonnée que l’on pense à moi, mais je l’ai accepté sans hésitation. J’ai considéré que c’était  une chance formidable pour Bry sur Marne de pouvoir continuer à être représentée au sein de la région.

C’est un honneur pour moi, mais j’ai bien conscience que c’est aussi une lourde responsabilité.

Les attentats tragiques du 13 novembre qui nous ont tous affectés, confortent l’idée que je me fais du rôle des élus dans la nécessaire évolution de notre société.

Ma première préoccupation si nous gagnons, sera de travailler dans la continuité de Jean-Pierre SPILBAUER. Je m’investirai tout particulièrement sur les problématiques liées au développement économique, aux transports, à la sécurité dans nos gares et nos Lycées. Nous devrons également réussir la diffusion de la culture pour tous, c’est en enjeu majeur. Tout comme Valérie PECRESSE, je suis persuadée que la culture constitue un vecteur de civilisation, de progrès social et éducatif pour l’ensemble des familles et de leurs enfants sur l’ensemble des villes de notre région.

Pour ce faire, je m’appuierai sur les compétences acquises pendant mes  13 années d’implication en tant qu’élue de proximité. J’y  apporterai mon goût du travail,  mon dévouement, mon optimisme et ma ténacité au service de l’est parisien, mais aussi et toujours de ma ville.

DA - Merci pour la qualité de cet échange Nathalie, et tous mes vœux de succès.

ND – Je suis très heureuse d’avoir pu répondre à tes questions. Un grand merci à tous.

CHAMPS LIBRES: Rencontre avec une élue

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article