Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
jpspilbauer-brydemain.com

CHAMPS LIBRES: Rencontre avec un élu

5 Novembre 2014 , Rédigé par Daniel Albertelli Publié dans #CHAMPS LIBRES

 Nous avons rencontré pour vous :

Jean-Pierre Antonio, Adjoint au Maire délégué au sport et au développement durable.

Tout au long de cet échange riche en informations, Jean-Pierre Antonio a manifesté une motivation et un dynamisme hors du commun. Son engagement pour les autres est exceptionnel.

Il appartient à la catégorie, aujourd’hui assez rare, de ceux qui osent et qui font.  

Propos recueillis par Daniel Albertelli, membre du comité de soutien Bry Demain

DA - Bonjour Jean- Pierre, tu démarres un quatrième mandat, deux en tant que Conseiller Municipal et un second en tant qu’Adjoint au Maire. On te connait surtout pour ton engagement dans le sport, secteur où tu as déjà beaucoup fait. Tu prends également en charge le Développement Durable où tout est à faire. Peux-tu nous parler de toi, de ton parcours, de tes réalisations et nous expliquer les raisons d'un tel engagement de ta part.

JPA- Mon engagement est un peu le résultat d’un héritage familial. Je suis issu d’une famille  sportive surtout mon père. C’était aussi un homme engagé politiquement avec des responsabilités syndicales dans la presse. J’ai donc bénéficié d’une éducation tournée vers l’autre qui m’accompagne aujourd’hui encore. Je travaille moi même dans le domaine du sport où j’enseigne.

« Mon parcours Bryard débute avec mon épouse en 1986. Pour les Parisiens que nous étions, trouver si proche de Paris, une ville au caractère presque provincial c’était inespéré. »

Progressivement je me suis intéressé à la vie locale. En 1995 année d’élection, je franchis le pas en me présentant sur la liste de Jacques Lasne qui est élu. Je débute mon parcours d’élu comme conseiller municipal. A l’époque, dans l’équipe il y avait déjà Jean-Pierre Spilbauer comme Adjoint au Maire délégué aux affaires scolaires. Mon rôle au départ était surtout consultatif, cela m’a permis de me familiariser avec les arcanes de la vie Politique et de m’intéresser à la gestion de la cité. Cette première mandature a été pour moi, à la fois formatrice et très motivante, grâce entre autre, au projet de création du parc des sports qui était prévu dans le programme politique. L’intérêt que je porte au sport et la perspective d’être associé à un projet aussi ouvert en tant que membre de la commission sport constituaient une opportunité unique.

En 1999 le parc des sports est inauguré. Athlète de formation et ayant pratiqué l’athlétisme, j’ai l’idée à ce moment là de créer un club d’athlétisme à Bry, le SCAB,  En 2008 quand j’ai dû abandonner mon poste de président du SCAB suite à ma prise de fonction d’Adjoint aux sports, le nombre d’adhérents était passé de 35 à 250. Beaucoup de travail mais belle satisfaction !

Cette période de dirigeant m’a permis de vivre au cœur du milieu associatif. Je profite de cette interview pour remercier tous les bénévoles qui donnent du temps de leur vie d’homme ou de femme pour animer et encadrer leur club. Sans eux le tissu associatif ne pourrait exister.

Pour démarrer le club, il était indispensable de se constituer un creuset  d’athlètes. C’est comme cela qu’est venue l’idée de créer les « Foulées Bryardes » qui ont eu lieu pour la première fois en 2000.

DA- Les Foulées Bryardes donnent aussi de la visibilité à la ville, c’est bien !

JPA- Oui, de 50 participants au départ des premières Foulées Bryardes, nous sommes passés à plus de 400 !  

« Aujourd’hui c’est devenu un des grands événements festifs de la ville, une tradition à la fois sportive et populaire.»

Le tout en gardant son esprit d’origine «  A chacun sa Foulée ».

Autre point, l’organisation des Foulées Bryardes est répertoriée au calendrier fédéral  comme course homologuée au championnat départemental des Courses Hors Stade. Cette qualification est le résultat de la participation de tous, services municipaux, bénévoles des associations, et depuis le début la fidélité de nos partenaires et sponsors.

Elles constituent une véritable vitrine sportive de notre ville au niveau régional jusqu’à avoir un rayonnement national.

Du conseiller municipal à l’Adjoint au Maire…

Jacques Lasne a dû partir avant la fin de son mandat et Jean-Pierre Spilbauer a pris le relai. Je le connaissais un peu, je me suis senti à l’aise à la fois avec sa méthode de travail et sa vision politique pour Bry. En 2008, au moment de constituer son équipe pour les élections municipales j’étais ravi et motivé d’y participer comme futur conseiller municipal délégué aux sports. Après six mois d’exercice en tant que conseiller délégué, je suis devenu Adjoint au Maire.

Pendant cette mandature j’ai appliqué une ligne politique en accord avec mes valeurs sportives et celles de la politique de la ville.

« Permettre à tous les publics,  quels que soient leurs aspirations personnelles et sportives et parfois leur handicap, de pratiquer des activités physiques et sportives de qualité, en toute sécurité, ouvertes à tous ».

Pour marquer cet engagement, j’ai mis en place une Charte Sport pour tous les usagers sportifs de notre ville qui s’intitule «  A chacun son Sport, ensemble soyons Sport ».

Je me suis également battu pour faire aboutir certains dossiers qui n’étaient pas prévus, comme le terrain synthétique qui vient d’être inauguré. Tout investissement doit prendre en compte la qualité de l’équipement, la recherche de la baisse des coûts de fonctionnement et la prise en compte de l’environnement. Un équipement doit mutualiser au maximum entre pratique de la compétition et pratique libre. Il faut savoir que Bry est une ville très portée sur la pratique sportive, avec pas loin de 5000 adhérents (un peu moins de 30% de la population Bryarde), elle se situe bien au dessus de la moyenne nationale. Sans compter ceux qui pratiquent sans forcément adhérer à un club, grâce à des installations libres d’accès comme l’espace glisse, le city stade… Nous disposons à Bry d’un tissu associatif diversifié et très dynamique composé d’une trentaine associations (sport, santé, loisir), avec des éducateurs compétents, des dirigeants qui s’investissent. Depuis quelques années nous constatons un rajeunissement des bénévoles, gage d’une bonne santé associative. La ville finance et encadre le sport scolaire dans les écoles élémentaires, les Escal’ Loisirs, activités périscolaires également encadrées par des éducateurs sportifs sans oublier les vacances sportives !!

DA- Nous voilà en 2014, nouvelles élections municipales !

JPA- Oui et Jean- Pierre Spilbauer est réélu.

« J’apprécie toujours l’homme. Honnête, non partisan, compétent dans ses dossiers, il a une vision pour notre ville, au-delà des clivages politiciens et des divers sectarismes. »

Je suis heureux et motivé de toujours faire partie de son équipe comme Maire Adjoint délégué au sport et au Développement Durable.

DA- Je sais que le dossier du développement durable sur Bry te tient à cœur. Si tu le veux bien, je te propose de consacrer à ce thème une nouvelle rencontre que nous pourrions envisager courant début d’année prochaine.

JPA- C’est parfait, je préfère également.

DA- Peux tu nous dire quelques mots des dossiers et projets dont tu t’occupes actuellement dans le domaine du sport ?

JPA- Dans cette nouvelle mandature, j’ai la chance d’avoir un projet exceptionnel avec la construction d’un nouveau gymnase. Ce projet est très attendu par les usagers et surtout par nos associations qui sont confrontées à des structures vieillissantes ou mal adaptées avec un taux d’utilisation arrivé à saturation. Cette situation entraîne pour les clubs, de ne plus pouvoir répondre à une demande constante d’adhérents, bridant une dynamique de la pratique évolutive sportive et pour les écoles celle de ne pas respecter les obligations horaires de l’éducation nationale. Notre patrimoine sportif actuel a été dimensionné il y a près de 35 ans pour une population d’environ 10.000 à 12.000 habitants. Il n’a plus la possibilité de s’adapter à des pratiques qui ont évolué tant dans leurs demandes que leurs besoins.

« Lors de la mandature précédente, j’ai beaucoup écouté chacun des utilisateurs, j’ai consulté continuellement les clubs »

Ainsi, j’ai pu avancer dans la prise en compte de l’expression des besoins de chacun. Nous les avons analysés et hiérarchisés avec l’aide et les compétences des services. Après synthèse nous les avons revus et partagés avec les présidents et différents acteurs locaux. A ce jour nous avons une bonne idée du projet mais aussi de l’organisation cible à atteindre sur Bry. Elle sera organisée en pôles spécialisés autour du nouveau gymnase «  Gymnase référent », à partir des installations déjà existantes dans la ville dans lesquelles des ressources et des horaires d’utilisation auront été libérés.

Le projet doit répondre à de multiples objectifs :

  • rattrapage du déficit d’équipements sportifs de la ville
  • construction du gymnase
  • réaffectation  des gymnases et salles existantes
  • remise à niveau de l’existant avec rénovation des installations à prévoir
  • anticipation des évolutions de la Ville (Lycée International, Gare Bry Villiers Champigny et transports annexes, la modification et révision du PLU, évolution démographique et économique.)
  • définition et respect d’une enveloppe financière et d’un planning réalistes

« Le nouveau gymnase doit répondre aux besoins des scolaires et des associations sportives avec une corrélation intelligente et complémentaire entre les deux.»

Le programme actuel prévoit :

  • un plateau multisports sans le tennis
  • je l’espère fortement, un mur d’escalade. Il offre de belles possibilités pédagogiques aussi bien  pour les enfants que pour les adultes, c’est également une option au BAC
  •  un espace/ salle mutualisée permettant différentes activités  comme le tennis de table, activités physiques et douces
  • en réflexion une salle de gymnastique sportive spécifique avec si possible des équipements à demeure et un petit pôle  de musculation principalement dédié à la préparation physique des sportifs

Voilà tracées les grandes lignes de ce projet Le gymnase devra bien entendu répondre aux normes et bonnes pratiques environnementales de basse consommation énergétique. Il intégrera les solutions de déplacements durables.

Il devra  également bénéficier d’un traitement architectural soigné tout en étant raisonné car il se situe en entée de ville (Parc des sports des Maisons Rouges).

Nous devrons adopter vis-à-vis de tous ces aspects, une démarche pragmatique en tenant compte de la réalité économique de la ville et des coûts.

« Nous prévoyons de livrer cet équipement pour la

rentrée 2017»

Je n’oublie pas les autres projets ; la réalisation de la 2ème tranche sur le dernier terrain stabilisé qui offrira une activité club, en pratique libre et intergénérationnelle. Nous libérerons ainsi la zone foncière de la plaine des jeux en centralisant toutes les pratiques sur le parc des sports.

Nous prévoyons de réaliser :

  • deux terrains synthétiques de foot  à 5, un pour le club de foot et l’autre en pratique libre.
  • un terrain multisports pour les scolaires et  pratique libre
  • un espace fitness
  • un terrain de boules de 9 pistes avec une couverture légère.

DA- Pour finir, j’imagine que tu as été heureux de voir les résultats de la France aux championnats d’Europe d’athlétisme ? Il parait que ça a suscité un regain d’inscriptions dans les clubs.

JPA : Tout à fait, la capacité des médias à magnifier les résultats et l’effort des athlètes est fabuleuse. Nous avions une belle équipe, beaucoup de jeunes, des filles bourrées de talent et un bel esprit. C’est aussi la reconnaissance d’une stratégie pertinente adoptée par la Fédération et le Directeur technique. Très beaux Championnats d’Europe pour les athlètes français.

DA - A Bry, a-t-on déjà réussi à sortir quelques sportifs de bon niveau au plan national ?

JPA- Oui de très bons sportifs, parce que déjà on a des niches, le Canoë Kayac Club par exemple. Ils ont eu des athlètes qui ont participé aux jeux olympiques, des champions d’Europe, plusieurs champions de France. On a également eu des médaillés aux paralympiques en cyclisme. 

« C’est pour ça que je trouve que la " Nuit du Sport " 

a tout son sens. » 

Elle permet de récompenser  chaque année nos sportifs, véritables ambassadeurs locaux, régionaux, nationaux voir internationaux mais également de valoriser le mouvement sportif Bryard, bénévoles, dirigeants, entraîneurs sans oublier les parents.

DA- Merci Jean-Pierre, toutes ces informations sont très intéressantes. Elles permettent de mieux apprécier ton engagement et le rôle déterminant que tu as eu et continues d’avoir dans le développement de la qualité de vie à bry.

Tous mes vœux de succès.  

Jean-Pierre Antonio, Adjoint au Maire délégué au sport et au développement durable.Jean-Pierre Antonio, Adjoint au Maire délégué au sport et au développement durable.

Jean-Pierre Antonio, Adjoint au Maire délégué au sport et au développement durable.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article