Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
jpspilbauer-brydemain.com

REVUE DE PRESSE: Métropole du Grand Paris

12 Octobre 2014 , Rédigé par Daniel Albertelli Publié dans #REVUE DE PRESSE

Métropole du Grand Paris

JDD 12 octobre 2014: Grand Paris, une journée décisive

Le Premier ministre réunit demain un comité interministériel.

Au menu: les transports, le logement, la gouvernance

Des " annonces fortes" sont attendues

Grand Paris, une journée décisive par Bertrand Gréco - Le Journal du Dimanche

Le Premier ministre réunit lundi un comité interministériel. Au menu : les transports, le logement et la gouvernance. Des "annonces fortes" sont attendues.
Le Premier ministre écrira-t-il demain une page historique du Grand Paris? Il réunit en tout cas un comité interministériel à Matignon – réunissant tous les membres du gouvernement intéressés par la question – au cours duquel des "annonces fortes" sont attendues. "Ce sera une journée à marquer d'une pierre blanche", prévient un des organisateurs. Manuel Valls déclinera son sujet en trois volets principaux : les transports, le logement et la gouvernance, auxquels il ajoutera le développement économique. Tour d'horizon.
Le volet transport : "avec deux priorités"
Ce comité interministériel du 13 octobre doit entériner les engagements de l'État sur le financement du Grand Paris Express (GPE) et l'amélioration du réseau ferré existant. Manuel Valls devrait aussi annoncer une "accélération du calendrier" pour deux tronçons du futur supermétro, qu'il juge "prioritaires" : la ligne 14 sud jusqu'à Orly et les lignes 16 et 17 reliant Saint-Denis-Pleyel à Roissy-CDG. Il souhaiterait aussi accélérer la liaison Orly-Saclay. En revanche, le prolongement du RER Eole à l'ouest aurait du plomb dans l'aile, son coût ayant explosé, passant de 2 à 3,3 milliards d'euros. Jean-Paul Huchon, président du Syndicat des transports d'Île-de-France (Stif), compte sur des financements pérennisés. Sa principale opposante UMP, Valérie Pécresse, vient quant à elle de saisir la commission des finances de l'Assemblée nationale pour réclamer "une enquête sur les annonces non financées du gouvernement. Je rêve d'annonces fracassantes, sonnantes et trébuchantes, mais je n'y crois pas ; l'argent n'est pas là", déplore-t-elle.
Le volet logement et ses "sites identifiés"
Le Premier ministre dévoilera demain une liste de "cinq sites franciliens prioritaires à fort potentiel de construction de logements". Vingt sites ont déjà été identifiés, qui seront présentés d'ici un an, le plus souvent le long du tracé du métro du Grand Paris. Le JDD s'est procuré la liste : on y trouve Le Bourget-La Courneuve (potentiel : 40.000 à 60.000 logements) ; le secteur Saclay (13.000 à 15.000) ; Le Blanc-Mesnil-Drancy-Sevran-Aulnay (12.000 à 18.000) ; Roissy-Triangle de Gonesse (10.000) ; Fort d'Aubervilliers-canal de l'Ourcq (5.000 à 8.000) ; Champigny (5.000 à 6.000)…
Pour les cinq premiers secteurs retenus, une "Opération d'intérêt national (OIN) multisites" devrait être créée. Ce nouvel outil permettrait notamment au préfet de délivrer des permis de construire, et de se substituer ainsi aux maires qui rechignent à construire. Manuel Valls annoncera aussi une aide de l'État pour "accompagner amicalement" les maires bâtisseurs, les aider à financer les écoles et autres équipements publics induits par la construction de logements. Le but est d'atteindre l'objectif des 70.000 logements neufs par an dans le périmètre de la Métropole.
Le volet gouvernance : compliqué…
La mission de préfiguration de la Métropole du Grand Paris (MGP) a voté mercredi un texte proposant au gouvernement la réécriture de l'article 12 de la loi Maptam de janvier 2014 (Modernisation de l'action publique et métropoles) instituant la MGP. Des élus franciliens de tous bords – Anne Hidalgo (PS), Patrick Ollier, Patrick Devedjian ou Nathalie Kosciusko-Morizet (UMP), Philippe Laurent (UDI) ou Patrick Braouezec (PG) – ont trouvé un compromis… assez éloigné des positions de Manuel Valls. Celui-ci défendait une Métropole forte chapotant des territoires de 300.000 habitants sans réels pouvoirs, comme la loi actuelle le prévoit.
Les élus réclament, quant à eux, très majoritairement, un partage des compétences et du pouvoir fiscal entre la Métropole et les territoires. "L'Île-de-France n'est plus un millefeuille territorial mais une pièce montée de cinq niveaux administratifs ; c'est le choc de complexification", ironise Valérie Pécresse. "Il y a des avancées : plus personne ne remet en cause la nécessité de créer une MGP au 1er janvier 2016, admet de son côté le député PS Alexis Bachelay. Mais le texte prévoit de confier la compétence d'urbanisme et une autonomie fiscale aux territoires. J'espère que Manuel Valls rappellera qu'il est légitime à défendre l'intérêt général. Sinon, on n'a plus besoin de gouvernement, on crée des soviets d'élus locaux qui décident de tout." Le Premier ministre ne tranchera sans doute pas demain sur ce sujet. Il n'en a pas terminé avec le Grand Paris.

  

JDD 12 octobre 2014: Grand Paris, une journée décisive

JDD 12 octobre 2014: Grand Paris, une journée décisive

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article